Rencontre des acteurs de l’aérospatiale québécois avec le Ministre Fitzgibbon : Un pas de plus dans la bonne direction

Montréal, 22 février- Des progrès significatifs ont été réalisés, pour aider à la relocalisation des travailleurs qui seront affectés par les 2 500 abolitions de postes annoncés par Bombardier en novembre dernier.

 

Lors de la rencontre du 12 novembre dernier, le Syndicat des Machinistes avait suggéré de déployer des moyens pour faciliter le reclassement et donner des outils de formation pour que les travailleuses et travailleurs mis à pied par Bombardier soient reclassés aussi rapidement que possible. Il avait également proposé de se servir de cette crise pour améliorer les services de reclassement et de formation continue avec l’aide des syndicats et de l’ensemble des acteurs de l’aérospatiale. « Avec la rencontre de ce matin, nous avons réalisé que le travail se fait et que nous sommes en bonne position pour minimiser les impacts des 2 500 postes qui seront abolis chez Bombardier », indique le coordonnateur québécois du Syndicat des Machinistes, David Chartrand.

Sur les annonces aides financières de plus de 41,3 millions de dollars

La capacité d’innovation et la coopération au sein d’un écosystème aérospatial sont essentielles pour en assurer le dynamisme et la croissance. Les projets présentés aujourd’hui vont sans doute apporter des retombés pour le Québec notamment pour sécuriser et créer des emplois.

Le 4 février dernier, nous avons lancé un rapport demandant au gouvernement fédéral de travailler conjointement avec les provinces pour mettre en place une stratégie pancanadienne pour l’aérospatiale. Nous sommes heureux de constater que le gouvernement du Québec ajoute sa voix à la nôtre, pour exiger le même niveau d’engagement de la part d’Ottawa.

«Les acteurs sont mobilisés et motivés à aller de l’avant ce qui est excellent. Jusqu’à maintenant, les actions du ministre Fitzgibbon montrent qu’il est à l’écoute, ouvert à la coopération et en mesure de se montrer pragmatique. Nous devons reconnaitre qu’en ce moment, dans les dossiers en aérospatiale, le gouvernement de la CAQ s’est montré proactif. Reste maintenant au fédéral à s’impliquer», conclut David Chartrand.  

Le Syndicat des Machinistes est le plus important syndicat au monde en aérospatiale avec plus 184 000 membres répartis sur 1 000 conventions collectives.

Affilié à la FTQ, il représente depuis 1940 des dizaines de milliers de travailleurs et de travailleuses en aérospatiale au Québec, nous retrouvons aujourd’hui des membres des Machinistes au sein d’entreprises majeures comme Bombardier, Airbus, Rolls Royce, Héroux-Devtek, Safran Landing, L3-MAS, AJ-Walter, Air Canada, Air Transat.

Lien Permanent pour cet article : http://aimtacmq.ca/?p=3427