Défendre les travailleurs et les travailleuses, c’est aussi connaitre les moindres rouages de l’industrie dans laquelle ils se trouvent.

Les 12, 15 et 16 avril 2019, des représentants du Syndicat des Machinistes ont participé à des évènements portant sur l’avenir de l’industrie aérospatiale au Québec.

Tout d’abord le 12 avril, organisé par l’Observatoire international de l’Aéronautique et de l’aviation civile, se tenait une rencontre sous le thème, « Faut-il boycotter l’avion? ». Se déroulant à l’École des Sciences de la Gestion de l’UQAM, les discussions de cet évènement ont porté sur l’empreinte écologique du transport aérien et de l’industrie aérospatiale. Diverses initiatives des compagnies d’aviation et des constructeurs d’aéronefs pour créer une aérospatiale plus verte ont été discutées. Il a également été question d’efficacité énergétique d’un aéronef, d’utilisation et de récupération des ressources naturelles servant à sa construction.

Dans la cadre de la Semaine internationale de l’aérospatiale de Montréal, le 15 avril 2019, se tenait le séminaire Défense et véhicules aériens autonomes au Palais des Congrès de Montréal. Organisé par Aéro Montréal ce séminaire portait sur le rôle de l’aérospatiale au Canada et au Québec dans la réalisation des projets du ministère de la Défense nationale. Des représentants de l’Aviation royale canadienne sont également venus présenter les orientations et les besoins du Canada. Le lendemain, toujours au Palais des Congrès de Montréal se tenait le sommet, Chaine d’approvisionnement mondial. Sous le thème de l’intelligence artificielle, cette journée à aborder l’impact des nouvelles technologies sur le développement de l’industrie, de ses pratiques en termes d’organisation du travail et de la gestion de sa chaîne d’approvisionnement. Près de 2 300 représentants de l’aérospatiale canadienne et internationale ainsi que des gouvernements ont participé à ces deux journées.

Ces trois évènements nous ont offert l’opportunité de recueillir des informations pertinentes sur l’évolution de l’industrie et des emplois qui s’y rattachent. Il s’agit d’une opportunité de parfaire nos connaissances et d’assurer que les représentants du Syndicat des Machinistes aient en main tous les outils nécessaires pour bien faire leur travail.

 

Lien Permanent pour cet article : http://aimtacmq.ca/defendre-les-travailleurs-et-les-travailleuses-cest-aussi-connaitre-les-moindres-rouages-de-lindustrie-dans-laquelle-ils-se-trouvent/

Aller à la barre d’outils